Un bon skatepark ?

J’ai posté la question (aout 2009) sur le forum du www.sk8.net

Ca fait bien longtemps qu’on parle de spots et de skatepark sur le forum, mais je voulais faire le point sur :

  • Organisation générale
  • Dimension, disposition, installations, perspectives
  • Implantation, relation avec la ville
  • Animation…

Timot amateur de courbes

Pour ma part (je compare avec mes skateparks préférés, mais je parle en général de courbe) :
Dimension, disposition, installations, perspectives : Un élément unique, qui rend le skatepark reconnaissable au premier coup d’oeil et qui fait sa renommé, quelque soit sa taille -> le pool de Donald, celui d’Algorta, ou encore celui de Leioa par exemple. Ou alors une extension spéciale, avec carrelage et margelle par exemple, ou un fullpipe pour un gros park, ou un spine qui tourne, ou n’importe quoi qui donne envie en photo.
Après, j’aime beaucoup les skateparks où l’on peut tout skater, du genre Burnside, Washington Street, ou encore Algorta où il y a des petites courbes ou plans inclinés partout pour se faire plaisir.
Espace 100% utilisé.

Au niveau dimensions, plus le park est petit plus il doit être soigné et intéressant, pour moi on parle donc d’un pool gentil dans ce cas-là, du genre Mostoles ou Algorta, où les possibilités sont très nombreuses, et où les kids carvent le carrelage au bout de 6 mois. C’est purement personnel, les courbes uniquement micro/mini m’intéressent moins à cause du manque de sensations.
Sinon, la logique veut que moins il y a de courbe ou
plus c’est bas, plus ça doit être raide pour compenser, à la manière Pontus Alv ou Minus.

Niveau perspectives, c’est mieux si on garde de la place à côté pour agrandir le tout plus tard du genre Tarnos, mais c’est mou du slip, ils font le chemin à l’envers, en rapetissant les courbes.
L’évolution parfaite est celle de Burnside ou Washington Street par exemple, ou en Europe Algorta, qui commence avec seulement une vert rampe bien difficile avec une bassine à micro et extension intéressante, et qui finit avec un pool et des transfert et possibilités infinis.

Implantation, relation avec la ville : Le must reste à côté de la mer (Algorta), ou d’un lac (Annecy), ou tout au moins dans un coin avec de l’herbe et des arbres, à mon goût toujours.
Il doit être éloigné des habitations, ou au moins que le bruit soit couvert par autre chose, avoir des lumières au moins le soir en été, et de l’eau bien sûr.

Protections pas obligatoires, et pas de règles à la con donnant la gerbe.
Pour la ville, il faut que la ville laisse le park vivre, en donnant un peu de sous de temps en temps pour boucher des cracks ou organiser un évènement, et en contrepartie les locaux doivent faire honneur au skatepark grâce aux évènements, en contactant la presse locale, récoltant les articles dans les magazines de skate, etc.

 

Animation : Un gros contest/session annuel (Bowlriders à Malmö), Agroskate à Gernika, Concrete Carnage à Romford, contest annuel à Bermeo ou Leioa, etc.
Le Prize Money n’est pas le plus important, c’est la perfection du rassemblement, il faut réussir à ramener un maximum de plus de 20 ans pour ne pas non plus faire une kermesse. Il faut que chacun attende l’an prochain avec impatience et créer ainsi une bonne ambiance.

Les cours de skate pour les kids je déteste ça par principe, donc je n’en parle pas.

Shime skater sur Amiens, s’occupe d’une association amienskate

Un bon skatepark est un skatepark évolutif comme Bordeaux […]

Je parlais niveau pratique. J’ai halluciné quand j’ai vu les bosses en enrobés de 20 cm de haut pour les minots. Et puis de l’autre côté on finit par 2 bowls. Bref, tout le monde s’y retrouve je pense : le skater comme le gamin de 5 ans qui « s’amuse avec une planche à roulettes » même s’il ne continuera pas, les parents (électeurs) des petits de 5 ans….
(A Amiens on laisse pas les gamins dans le bowl avec leur planche quand on est là, trop dangereux, pourtant les gamins veulent y aller…………….)

Pat Larcenet (ancien skater de bon niveau)

un bon park c’est :

  • un espace original et utilisé au mieux (utiliser les obstacles/impératifs de terrain pour les transformer en éléments skatables)
  • un endroit différents des autres (et donc sans modules tout prêts à poser)
  • un endroit accessible à tous mais permettant aussi une manière de rider plus évoluée
  • un emplacement privilégié
  • une accessibilité facilitée (pratique à rejoindre en transports, avec des horaires crédibles)

Après, pool, plazza, complexe mini, aire de street, ça c’est à voir avec les locaux et ce qu’ils aiment.

GzuGzu qui est intervenu sur un skatepark dans le 58

Un bon park …
Pour moi un bon park n’est pas un park qui essai de faire plaisir a tout le monde , un peu de courbe , un peu de curb a BMX , un peu de rail a roller …
-Pour cela il faut que le park soit très grand , j’entends par la , ou les différents ateliers peuvent être espacés et séparés convenablement.
-L’élément unique est vraiment une chose importante , qui fera que les gens se déplacerons pour skater le modules qui n’existe nulle part ailleurs .
-Evidement un bon park est en béton : solidité , longévité, entretien minimum, bruit ..etc…
-Un endroit « débutant, mumuse pour gamins etc.. » est obligatoire et il doit d’être un peu éloigné du reste pour le bon fonctionnement du park.
-Des modules d’une taille convenable sont conseillés , par de barre ou de curb a 10 centimètre du sol , des pyra plate etc… […]

… l’emplacement est un point a ne pas négliger , du point de vu des mauvaises fréquentations (donc dégradations) aussi … et surtout Eau + lumière cela va de soit !!

Bonhomme rider du 59

je reprend quelques arguments des autres:

  • qu’il convienne à tous, sans pour autant mélanger tout le monde (la partie débutant bien définie)
  • qu’il y ait une cohérence au niveau des obstacles (on évite la mini pyra de Bordeaux…)
  • qu’il soit diversifié (courbes, curbs, plan incliné, Annecy par exemple). il faut qu’il y ait un juste équilibre aussi. que ça ne soit pas tout courbe, ou pas tout street. sinon on s’embête vite (pour être poli). et un park de puriste avec que si ou que ça, ça devient vite esprit True Rebelzzz.

et j’ajouterai:

  • de préférence proche du centre ville, ou bien placé, pour éviter de trop excentrer le skate. (je le vois avec Lille par exemple, tu sors du park, faut roules 20 minutes avant d’être dans le centre ville, et si tu veux acheter une bouteille d’eau ou autre, faut faire 500 mètres, et encore, rien d’ouvert le dimanche)
  • qu’il soit aussi bien accessible à pied qu’en voiture (exemple de Lille aussi, tu peux pas te garer à côté du park, donc il faut tout prendre son bordel pour y aller)
  • et une fontaine d’eau potable, élément souvent négligé sur les skateparks, pourtant ça me parait une évidence.

Drakkars un ancien amateur de ski de surf et de skateboard

Un bon skatepark……  pour moi c’est :
– un park avec plusieurs zones d’activité en fonction des niveaux (plus ou moins radical) ou des pratiques (l’idéal serait une street-plaza (faut bien faire plaisir aux streeteurs ) + un bowl genre leïoa + plus une pool …
– Surtout pas de BMX (vu le nom, c’est bien le moins ) et l’interdiction absolue d’utiliser de la wax
– Des bowls (avec des variations de hauteur) et une pool (la pool avec de la margelle et des courbres assez serrées)
– Un environnement sympa (plein centre ou dans un parc public ou au bord d’un lac ou de la mer (genre anglet ou algorta ou Annecy))
– S’il est loin du centre ville,des transports en commun
– Un bon éclairage nocturne (style stade de foot avec fermeture vers 2:00 du matin (surtout en été)

Nanard skater du 95 a skaté pendant un an tous les gros spots d’Australie

A mon sens, un bon park doit déjà être bien situé, bien intégré dans son environnement, très ouvert et surtout pas caché au reste du monde, être évolutif, éclairé la nuit si possible, avoir un point d’eau et une épicerie 7j/7 pas loin.

les points noirs à éviter pour moi : park trop orienté débutant, quartier ghetto, arbres juste à côté, mélange des genre (genre le panier de basket ou le pseudo terrain de foot) enfin c’est pas compliqué quoi…

David Legoux ancien des Berrichons skaters des 80’s

Un bon park, est un park ouvert (couvert ou non), pas qu’un entrepot, avec de la lumière, et parking proche.
Avec plazza et bowl ou big ou snake, ou le tout combiné, mais de la courbe, pas uniquement des plans inc’, ou 2 minis et des marches. Et le tout en béton, peu d’entretien.
Les petits doivent pouvoir être en sécurité, donc encadrement et protecs a minima.
Avec un point d’eau exterieur et si possible une douchette.
Et une fosse à Rollers !
Le juste milieu entre l’EGP, Crolles, Tarnos, Annecy, Marseille, Nantes et Rouen (pour l’optimisation des lignes indoor).
Le soutien d’un sponsor privé (si possible hors skate, pour que çà dure…).
Et des gars bien motivés, mais avec Homer, çà se trouve facile

Coach association promo ABCskatepark et Cab oldschooler

Cab : pour moi c’est la même chose qu’en 2005/2006 où 2007/2008…..
de plus qu’en je lis que Marseille est cité en référence et bien j’ai envie de dire que c’est la même chose qu’en 1991 ou je sais plus la date de sa création quand c’est bon c’est bon et c’est tout.

Coach : un bon park est intemporel: exact Cab!!! c’est aussi la multiplicité des lignes….

Conclusion

En 1991 le skatepark de Marseille n’avait rien de ‘logique’ c’était la fin des ‘grosses roues’, il y avait peu de courbeux vue que c’était le début de la période BPSW…
Il y a 15 ans un park sans mini rampe ou sans pyra/rail c’était inconcevable
Il y a 4/5 ans on était tous scotchés par les streetplazza.
En 2009 retour du béton, après 4/5 ans d’approximation et fin du modulaire comme idéal de skatepark

ça parait tellement simple de faire un bon skatepark on se demande pourquoi de parks sont aussi merdiques…
homerbd

Source forum sk8.net [à voir ici]

Publicités

3 commentaires sur « Un bon skatepark ? »

  1. C’est hallucinant de voir comment la ville de Beauvais bouge !! J’ai habité plus de 8 ans la-bas et quand je voulais rider, les modules étaient mort ! Maintenant que je suis à Bordeaux (ouais on a de bon spots et de très bon riders aha), je vais forcément faire un petit tour pour rider sur les rampes de Beauvais (j’ai pas encore vu de fille, j’espère que ça va arriver prochainement !) et me faire connaitre auprès des gars et des filles pour les motiver ! Je suis assez contente qu’il y est de l’évolution ! Au plaisir de vous voir le 13-14 janvier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s